Sur le chemin de l'amitié ,de la nature et des animaux
Bienvenue sur notre forum!

Au plaisir de vous lire très vite et de faire un bout de chemin ensemble,dans le partage et l'amitié :)


Sur le chemin de l'amitié ,de la nature et des animaux

Vous êtes curieux, vous aimez la nature, les animaux , ce qui est bizarre, étrange drôle ou inouï, vous aimez bavarder et partager votre quotidien dans le rire et la bonne humeur, venez nous rejoindre : )
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sa première rentrée d’institutrice en… 1936 !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pivoine
Admin
avatar

Messages : 7254
Date d'inscription : 27/03/2015

MessageSujet: Sa première rentrée d’institutrice en… 1936 !   Mar 30 Aoû - 20:47

j'aurais pu poster ce sujet dans la machine à remonter le temps Very Happy

Simone Lachaise, 99 ans, se souvient de sa première rentrée d’institutrice en… 1936 !



La presque centenaire Simone Lachaise, bon pied bon œil, devant l’école du Faubourg, qu’elle a dirigée de la fin des années 1940 jusqu’à 1972. Une autre époque visiblement… - Agence ISSOIRE



Des dizaines de ministres de l’Éducation (et sans doute autant de réformes) ont passé. Des légions d’écoliers ont défilé devant son tableau. À presque 100 ans, l’Issoirienne Simone Lachaise garde intacte sa passion pour le plus beau des métiers.
En 1936, des milliers de Français découvraient les joies des congés payés. Simone Lachaise, elle, effectuait sa première rentrée d’institutrice. C’était à Yronde, un village près d’Issoire. Même après 80 ans, le souvenir est intact. Et pour cause…

« Ce jour-là, personne n’est venu ! », sourit la doyenne des enseignantes auvergnates, qui fêtera ses 100 ans le 2 mars 2017. « À l’époque, les élèves rentraient le 1er octobre. En pleine période des vendanges ! » Comme quoi, l’absentéisme, même s’il était motivé par d’autres raisons, ne date pas d’aujourd’hui. Ni les classes surchargées d’ailleurs…

Quand Simone Lachaise, fraîchement sortie de l’école normale d’institutrice de Clermont-Ferrand, rejoint la petite école d’Yronde, celle-ci ne compte qu’un instituteur pour… 50 élèves ! « Lui en a pris 20 et moi 30… »

Bien lire, bien écrire

C’était le temps des porte-plumes… Son premier travail, le matin ? « Allumer le poêle dans la classe. Ensuite, quand les élèves arrivaient, je remplissais les encriers. » Des élèves en tablier, bien sûr. Ceux de Simone avaient 5 et 6 ans. « Le plus important, pour moi, c’était qu’ils sachent bien lire et bien écrire. » Méthode globale ? Syllabique ? « J’avais inventé un mixte des deux. » Mais sa spécialité, c’était le chant, qui faisait le bonheur des villageois, l’été, quand les fenêtres étaient grandes ouvertes…

La guerre est passée dans ce petit coin de campagne. Sans véritablement bouleverser le quotidien des classes. « Cela n’a pas changé grand-chose. On ne manquait pas de pain. Le boulanger parvenait toujours à en fabriquer. » L’occupation ? Le régime de Vichy ? « On ne s’occupait pas de ça… »

Après la guerre, la jeune enseignante est nommée à Issoire. Elle enseigne quatre ans au collège Pomel, qui accueillait aussi des classes primaires, avant de se voir proposer le poste de directrice de l’école du Faubourg.

« Je vois bien qu l'école a changé »

« Personne n’en voulait. Je me suis dit, pourquoi pas ? » L’établissement élémentaire venait juste d’ouvrir, dans ce quartier d’Issoire en plein développement. Mais la mixité n’était pas encore de mise. La construction de la cour, qui devait accueillir d’un côté les filles, de l’autre les garçons, a fait l’objet d’âpres débats…

« J’étais directrice des filles. Les hommes se croyaient alors d’une caste supérieure ! Mon collègue, directeur des garçons, voulait une cour plus grande pour ses élèves. » Mais Simone a tenu bon. La cour a finalement été séparée en deux parties égales.

En dépit de cette guerre des sexes, visiblement très prégnante jusqu’à l’avènement de la mixité totale, Simone ne garde que des bons souvenirs de ce poste qu’elle a occupé jusqu’à sa retraite, en 1972.
Des générations d’enfants de militaires, ouvriers ou paysans ont défilé dans sa classe. « J’étais bien dans mon travail. Les élèves n’étaient pas difficiles, ils écoutaient bien. » Pas de problème non plus côté parents. « Les relations avec eux étaient très faciles. Personne ne venait jamais se plaindre. »

Le récit d’un âge d’or de l’éducation qui tranche furieusement avec les doléances d’aujourd’hui… « Je vois bien que l’école a changé », confie-t-elle, sans avancer d’explication.

Son ancienne école, à côté de laquelle elle habite toujours, voilà bien longtemps qu’elle n’y a plus de connaissances et qu’elle n’y met plus les pieds. Excepté au printemps dernier, quand des élèves apprentis reporters du Faubourg l’ont sollicitée pour une interview.

Une rencontre émouvante au cours de laquelle transparaissait, intact, l’amour de Simone pour son métier. La plus belle des leçons.

Olivier Choruszko

+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+
Revenir en haut Aller en bas
http://bavards.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sa première rentrée d’institutrice en… 1936 !   Mar 30 Aoû - 21:32

Hé ben, si la photo est récente elle ne fait pas son âge je trouve Shocked
Belle carrière pour cette dame I love you
Revenir en haut Aller en bas
Pivoine
Admin
avatar

Messages : 7254
Date d'inscription : 27/03/2015

MessageSujet: Re: Sa première rentrée d’institutrice en… 1936 !   Mar 30 Aoû - 22:02

Oui,c'est vrai qu'elle ne fait pas son âge .

ça nous rappelle des souvenirs à nous aussi,tout ça.

Pas de grèves,en ces temps là,elles ne lésinaient pas sur les minutes supplémentaires quand on n'avait pas tout compris...et avaient plus de travail et d'élèves dans leur classe.

+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+
Revenir en haut Aller en bas
http://bavards.forumactif.org
Mimile

avatar

Messages : 4688
Date d'inscription : 28/03/2015
Localisation : Val d'Oise 95

MessageSujet: Re: Sa première rentrée d’institutrice en… 1936 !   Mar 30 Aoû - 22:19

J'ai lu l'article cet AM dans la Montagne .
Un rare journal qui consacre des articles sur la vie de tous les jours .

Il y en avait aussi un , sur un couple qui a passé 30 années  au même camping .
çà je ne pourrait pas : que découvrir de plus ?

Cela va faire la cinquième année que je vais dans le même camping et çà
me lasse un peu .
Mais je pars aussi ailleurs .
Dans ce camping , commencent à disparaître les clients anciens ( malades ou trop vieux )
, remplacés par leur grands enfants et ensuite par la génération future .....


et un groupe continue la partie de boules commencée il y a belle lurette , début
à 18 h , finie à 20 h .
Revenir en haut Aller en bas
Pivoine
Admin
avatar

Messages : 7254
Date d'inscription : 27/03/2015

MessageSujet: Re: Sa première rentrée d’institutrice en… 1936 !   Mar 30 Aoû - 22:24

Moi non plus,je ne pourrais pas rester ainsi dans le même coin durant des années.

Ce que tu dis me rappelle le film "Camping" dont on a tant entendu parler quand il est sorti...je crois même qu'il y a eu des suites.

+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+
Revenir en haut Aller en bas
http://bavards.forumactif.org
Mimile

avatar

Messages : 4688
Date d'inscription : 28/03/2015
Localisation : Val d'Oise 95

MessageSujet: Re: Sa première rentrée d’institutrice en… 1936 !   Mar 30 Aoû - 22:42

Camping , jamais vu , sinon en présentation .
Ils en sont à Camping 3 .

Autre temps , mœurs identiques !
Vers les années 80 , j'ai fait l'erreur de suivre la "mode" qui
était Argelès sur Mer , réservé 3 semaines d'avance .

J'ai tenu 15 jours et j'ai filé vers l'Atlantique , sans me faire rembourser .

L'horreur : Genre de propos entendus "Tiens M et Mme Chose ne sont
pas encore arrivés cette année ...."
Exactement comme l'excellent film Dupont LaJoie .
Apéros midi et soir , et çà parlait fort .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sa première rentrée d’institutrice en… 1936 !   Mar 30 Aoû - 22:46

Pivoine, à propos de camping, tu veux parler du film avec Franck Dubosc ? personnellement je n'aime pas trop cet acteur et humoriste... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Pivoine
Admin
avatar

Messages : 7254
Date d'inscription : 27/03/2015

MessageSujet: Re: Sa première rentrée d’institutrice en… 1936 !   Mar 30 Aoû - 22:48

Le train-train quoi,en quelque sorte,comme le reste de l'année chez soi.


Oui,je veux parler de ce film,je ne suis pas adepte non plus

+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+
Revenir en haut Aller en bas
http://bavards.forumactif.org
Momone

avatar

Messages : 1272
Date d'inscription : 04/01/2016
Age : 59

MessageSujet: Re: Sa première rentrée d’institutrice en… 1936 !   Mer 31 Aoû - 10:11

Je n'ai vu que le 1er de la série. Je vous avouerai que c'est une caricature très fidèle de la vie au camping à l'époque de l'enfance et l'adolescence de F. Dubosc (donc la nôtre) lol!
J'y ai retrouvé quasiment tous les comportements des campeurs (j'aurais même pu lui envoyer d'autres idées d'après mes souvenirs Razz ). De ce côté-là, c'est assez bien fait et ce n'est pas du tout de la fiction clown Le second, il parait que c'était assez nul (pas vu) et il parait que tout dernier est pas du tout.

Les habitués, les beaufs, les "pétanqueurs" jusqu'à pas d'heure à la lumière des réverbères Mad ,
les mômes qui hurlent, les couples qui se tapent dessus et font valdinguer les chaises et table de camping (si si... j'en ai vu !!! Laughing ), les jeunes qui débarquent avec leur canadienne dans un secteur du camping où tout le monde commence à se connaître et a trouvé ses marques (bruit, rigolades et guitares jusqu'à pas d'heure aussi... donc engueulades Razz ), les étrangers (allemands, hollandais, anglais) bedonnant sirotant des bières et du vin rouge à longueur de journées et se permettant de se moquer des Français ouvertement et en riant... sans se douter que certains parlaient leur langue lol! J'en ai vu plusieurs se faire rembarrer en anglais et en allemand par des gens qui devaient être profs dans ces langues sans doute... jubilatoire ! Enfin bref, autant j'ai pu adorer cette vie de plein air avec vue sur la plage pendant toute mon enfance et adolescence, autant j'ai vite laissé tomber après 2 ou 3 tentatives quand mon fils avait moins de 3 ans. Je ne supportais plus la promiscuité et l'absence de savoir-vivre des gens. Tu as du mérite de continuer Mimile ! king

Pour en revenir à cette ancienne institutrice, j'ai adoré l'article bien sûr.
L'année de naissance de ma mère... punaise, c'est pas tout jeune tout ça Laughing
"Les hommes se croyaient d'une caste supérieure"
Elle a quitté l'enseignement au bon moment et a eu le meilleur de ce métier, c'est super. Après, l'école n'a plus été la même... les élèves et les parents non plus
Longue vie à cette dame qui a les idées bien claires encore
Revenir en haut Aller en bas
Momone

avatar

Messages : 1272
Date d'inscription : 04/01/2016
Age : 59

MessageSujet: Re: Sa première rentrée d’institutrice en… 1936 !   Mer 31 Aoû - 10:14

Pour Camping 3, je voulais dire "pas MAL du tout"... la flemme de corriger ! Razz
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sa première rentrée d’institutrice en… 1936 !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sa première rentrée d’institutrice en… 1936 !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Première rentrée
» A quel âge vos bibous ont eu leur première dent?
» la première femme commandant d’un navire de la marine belge
» A quel âge votre bébé a-t-il eu sa première dent ?
» Centenaire de la première école Maria Montessori

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sur le chemin de l'amitié ,de la nature et des animaux :: L'actu de votre région-
Sauter vers: